rcweb
Le blog pour
devenir rédacteur web

Les outils
pour facturer

Facturer
à l’heure

Facturer
au mot

Je t’explique

combien facturer quand on est rédacteur web

Prix rédaction web

Ça, c’était la grosse interrogation quand je suis devenu rédacteur web : combien coûte une prestation de rédaction web ?

Tout dépend de la formation que tu as suivie.

Avant toute chose, retiens une chose : ce n’est pas parce que tu débutes que tu dois te brader.

Crois-tu que le jeune boulanger qui ouvre sa boulangerie dans ton quartier va diviser le prix de son pain par deux parce qu’il débute ? Non, il fixe le même prix que tout le monde.

Pour toi, c’est pareil.

Ensuite, regarde ce que fait la concurrence. Un mec placé premier sur Google sur le mot clé « rédacteur web » sera plus légitime de vendre sa prestation chère, car il prouve qu’il connaît bien son taf.

En revanche, un rédacteur web SEO qui n’apparaît même pas dans les 10 premières pages Google et qui vend 20 centimes le mot ne sera pas crédible.

Comme tu vois, il y a plusieurs critères à prendre en compte. Mais ce ne sont pas les seuls !

À la fin de ta lecture, tu sauras trouver la bonne tarification pour proposer un prix juste à tes clients. C’est parti !

Deviens rédacteur web !

Télécharge le programme de ma formation pour devenir rédacteur web.
Je suis Alexandre Montenon.

Je suis Alexandre Montenon.

Spécialiste en stratégie de contenu et formateur en rédaction web à l'ISCOM Lyon 7.

Découvre ma checklist des choses à savoir
pour devenir rédacteur web.
Tout mes conseils et astuces dans un guide gratuit !

La question à 1000 euros.

Comment fixer les bons tarifs en rédaction SEO ?

Quand tu t’interroges sur la bonne tarification, tu t’interroges forcément sur le juste prix, en fonction du contenu des prestations que tu proposes.. Pas l’émission, mais le principe est le même. Combien tu vas facturer tes clients pour les missions que tu fais ? Grande question, qu’on se pose tous dans la grande famille des rédacteurs web !

Mon objectif dans cet article est de t’aider à trouver le bon prix pour TES missions, et TES clients. Et ça passe par plusieurs petites thématiques :

  • Ton autonomie dans la fixation des prix
  • Les prix selon ton expérience
  • Les prix selon la qualité de ta rédaction

De quoi voir plus clair, et avoir des tarifs adaptés à toi et à ton activité. Ça te dit ? C’est parti !

01

Être autonome dans la définition de tes tarifs

Être rédacteur indépendant, c’est la liberté à tous les niveaux. Ceci dit, la transition peut être compliquée. Si tu as été habitué aux contrats de travail toute ta vie, fixer tes prix va te sembler un peu paradoxal au début.

Quand tu fixes toi-même les tarifs pour ta rédaction d’articles, tu portes un peu un jugement de valeur sur ton travail et ta qualité. Et au début, on a souvent tendance à être trop modeste ou trop sûr de soi. Pas facile de viser juste !

Mais au fur-et-à mesure des missions et des clients, tu vas trouver des tarifs qui conviendront à tout le monde.

Déjà, tu vas goûter à la liberté délicieuse de l’autonomie. Personne ne va venir regarder par-dessus ton épaule pour te dire “c’est un peu chéros, ce que tu vends là”.

Et si quelqu’un ose le faire, tu as le droit de l’envoyer bouler avec un grand sourire.

Tu fixes toi-même tes prix, selon ton style rédactionnel et tes missions. Ton business dans le référencement naturel, tes tarifs !

Mais comme un pouvoir implique de grandes responsabilités, facturer tes services de rédaction de contenu web n’est pas à prendre à la légère. Pour trouver le bon prix, il faut créer une espèce de grille tarifaire mentale, dans laquelle tous tes clients rentrent.

02

Adapter tes tarifs à ton expérience

Pour te donner une idée, le monde des rédacteurs professionnels freelances est une route. Et cette route est pavée de motivation et surtout, de légitimité. Et la légitimité, c’est le premier facteur pour trouver le bon prix.

Bien évidemment, la légitimité a plusieurs définitions et plusieurs facettes.

En fonction de ta formation

De manière purement pragmatique, la formation pour devenir rédacteur web SEO est une facette de la légitimité. Elle existe sous différentes formes :

  • Universitaire, avec un diplôme et donc la reconnaissance de l’État
  • Sur internet, sans diplôme mais avec une dimension plus pratique du métier de concepteur-rédacteur web

Dans tous les cas, avoir suivi une formation te donne une certaine légitimité. Tu as l’appui et le validation d’une autre personne expérimentée, qui t’a transmis son savoir-faire. Et à partir de là, tu peux gonfler tes tarifs avec le menton fièrement levé !

Beaucoup de rédacteurs spécialisés se forment en autodidactes, avec ce qu’ils trouvent sur internet (comme l’article que tu lis actuellement, par exemple). Mais le fait de suivre une formation a tendance à rassurer les clients.

En plus, ça te donne une certaine confiance en toi. Tu connais l’optimisation SEO pour les moteurs de recherche, tu sais rédiger du contenu de qualité et assurer le bon référencement de sites internet… La rédaction et publication digitale n’a plus de secret pour toi !

En fonction de ton expérience professionnelle

L’avantage avec les métiers du numérique, c’est que, contrairement à beaucoup d’autres jobs, tu n’es pas OBLIGÉ d’avoir suivi une formation quelconque pour trouver des clients. Tu peux aussi te former toi-même à la création de contenu éditorial.

Pour faire court : même si tu n’es pas formé ou diplômé, si ça fait 15 ans que tu exerces le métier, tu sais ce que tu fais. Tu sais ce que les clients veulent de toi. Et à partir de là, tu es légitime à avoir des honoraires plus élevés !

Les formations et diplômes rassurent toujours les clients, mais ce n’est pas un simple bout de papier qui fait la qualité d’un rédacteur web. C’est sa qualité rédactionnelle ! Et si tu as de la bouteille, tu es un rédacteur professionnel.

Un petit conseil pro :

Plus tu as de légitimité, plus tes prix pourront grimper. Alors si tu arrives à avoir une formation + l’expérience professionnelle, c’est le jackpot !

03

Changer les tarifs selon le contenu de la prestation

De toute évidence, tes qualifications ne sont pas les seuls facteurs qui ont une influence sur tes prix. Les exigences du client et la nature de la mission ont aussi un grand impact !

Ce sera vrai pour toutes tes missions d’auto-entrepreneur : les gens veulent des résultats rapidement, de qualité, et surtout pour pas cher.

Mais on a beau être des rédacteurs techniques, on est pas des machines. Je te conseille donc d’adapter tes tarifs aux exigences de ton client, à la qualité du contenu, à la deadline fixée et tout le monde sera gagnant.

Faire vite et bien

Prenons un exemple dans lequel un client te demande de faire un article de blog pointu, et de le rendre dans 2 jours parce qu’il a une urgence pour respecter son calendrier éditorial. Sans problème, tu peux le faire ! (enfin si tu en as envie, bien sûr). Mais en contrepartie, l’article sera plus cher qu’en temps normal.

La logique est assez simple : pour faire son article, tu vas faire des heures supplémentaires. Que ce soit la nuit ou sur des créneaux prévus pour d’autres articles, tu vas bosser plus que prévu. Et les heures supps appellent un salaire supp !

Un conseil d’ami :

Tes tarifs peuvent aussi changer en fonction de la nature de la mission. Si on te demande de créer toute une charte éditoriale, de rédiger des articles selon certaines techniques de rédaction ou de référencer le contenu d’un site web, les prix ne seront pas les mêmes.

Faire bien et pas cher

Imaginons maintenant qu’un client t’appelle en te disant qu’il veut un article de 1200 mots sur le tractopelle dernière génération qui vient de sortir. Mais attention, son budget ne peut pas dépasser 35€. Là encore, c’est faisable !

Ceci dit, le client ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le chapeau du crémier. Il va donc devoir prendre son mal en patience, parce qu’un article pas très bien payé et de bonne qualité, ça prend du temps.

Les clients qui veulent un article web de qualité pour pas cher, ça arrive tous les jours. Dans ce cas-là, ne bouscule pas ton ordre de priorités pour cette mission. Boucles tes autres missions tranquillement, avant de t’attaquer à celle-là. Chaque chose en son temps !

Faire pas cher et vite

Maintenant, prenons l’hypothèse où un client t’appelle parce qu’il a besoin d’un article sur les tendances de gloss, et il en a besoin dans 2 jours (décidément, ils sont pressés !). Mais son budget ne peut pas dépasser 30€.

Voilà la définition parfaite du low-cost : rapide, et pas cher. Forcément, la qualité ne sera pas présente. L’idée n’est pas non plus de rendre un travail bâclé, tu as quand même une conscience professionnelle et un client à satisfaire.

Mais avec plus de temps, ou plus d’argent, tu aurais pu faire beaucoup mieux.

Un petit conseil avisé :

Dans ce genre de cas, si les clients ne sont pas contents, n’hésite pas à leur rappeler que tu n’es pas une machine. Et que tu n’es pas à leurs pieds. Enfin ne formule pas ça comme ça, mais c’est l’idée ! S’ils ne sont pas contents de la qualité, ils leur suffit d’augmenter les prix. Ou te donner plus de temps.

Faire vite, pas cher et bien

Bien évidemment, il n’existe pas de règles écrites et officielles pour tout ce que je viens de te dire. Donc tout dépend de toi. Si tu es dans une période de dèche et que tu as besoin de ce contrat, tu peux bien sûr accepter de rendre un article ou des fiches produits rapidement, d’excellente qualité et pour un salaire minimum.

Mais pour que ton activité de rédacteur web (ou rédactrice web) soit viable, fais attention à ne pas trop laisser passer ce genre de choses. À toi de voir !

Envoie-moi un mail ou donne-moi un coup de fil !

Tu as la flemme de tout lire ?

Je te fais un petit résumé !

Trouver les tarifs adaptés quand tu te lances en tant que rédacteur web, ce n’est pas toujours très simple. Mais tout est une question d’habitude. Comme devenir un bon rédacteur de contenus rédactionnels optimisés, ça s’apprend.

Pour t’aider à trouver le bon prix, tu peux définir un seuil minimal en fonction de ta légitimité. Donc selon ton expérience professionnelle dans le domaine et ta formation, un certain salaire en-dessous duquel tu refuses les missions de rédaction de textes pertinents.
Et une fois que c’est fait, à toi de proposer des tarifs selon la mission qui t’est présentée. Dans tous les cas, ajuste-les aux exigences du client. Sans pour autant te faire violence ! Ne sur-estime pas le travail, mais essaie de ne pas le sous-estimer non plus. Petit à petit, ça deviendra presque instinctif !

Après, tu peux aussi trouver le bon prix en adoptant la bonne facturation :

Facturer à l’heure

Facturer au mot

Les outils pour facturer
Agence de rédaction web
4 Quai Jean Moulin
69001 LYON
06 59 54 68 89

Votre contact :

Alexandre MONTENON

Les rédactrices :

Anaïs SOLER

Lauriane IZORCHE

Agathe THOMAS