Ma technique de copywriting pour écrire des articles et convertir vos lecteurs

Alexandre Montenon

Content manager SEO et formateur en rédaction web

2/03/2022

Avoir des lecteurs, c’est bien. Mais avoir des clients, c’est mieux !

Vous avez beau rédiger de beaux articles bien ficelés, votre chiffre d’affaires ne décolle pas ? Ne vous découragez pas, ça arrive à tout le monde.

Au fil de mon expérience avec les clients, j’ai pu découvrir le pourquoi du comment certains n’arrivent pas à vendre.

Même s’ils publient toutes les semaines.

Même s’ils optimisent leurs contenus.

Même si leurs produits sont top.

Plot twist : personne ne leur a collé de malédiction sur le dos. La raison est toute bête : c’est une question de forme et de formulation.


Convertir des lecteurs en clients, c’est une opération qui se fait et se renouvelle constamment au fil du texte. C’est très rare qu’un internaute se rende sur une page, voit le titre et s’exclame “J’achète !”.

Sauf si c’est la nouveauté du siècle, ou que vous vous appelez Apple.

Dans tous les cas, il existe des astuces pour convertir vos lecteurs. Ça vous tente ? C’est parti !

Télécharger le livre blanc pour devenir rédacteur web

Tous mes conseils et astuces dans un guide gratuit !

Convertir vos lecteurs : qu’est-ce que ça implique ?

Convertir de simples lecteurs et les transformer en clients est loin d’être simple. En réalité, il n’y a pas un seul gros secret : c’est un ensemble de petits détails qui font la différence.

La conversion des visiteurs en clients : l’instant définition

La conversion, ça implique de faire acheter quelque chose à quelqu’un, qui n’était à l’origine pas là pour ça. C’est la version informatique d’un bon vendeur en magasin, qui vous refile plein de chaussettes alors que vous veniez juste pour acheter une paire de moufles.

Sauf que sur internet, tous les argument de vente sont passifs. On ne peut pas se planter devant un internaute avec un grand sourire pour lui demander “Je peux vous aider ?” ou lui présenter notre plus belle promotion du moment.

Non, sur internet, tout se passe plus vite.

Saviez-vous que 55% des internautes passent moins de 15 secondes à lire une page web ? On a tendance à rédiger comme si on avait le temps de convaincre les visiteurs. Mais en réalité, ce n’est pas du tout le cas.

Convertir, vite et bien !

Convertir un lecteur, c’est comme dérouler le fil conducteur de la vente.

D’abord, vous attirez son attention. Suffisamment pour qu’il ne s’arrête pas au titre.

Une fois qu’il est dans l’introduction, vous piquez sa curiosité avec une remarque qui le concerne directement.

Ensuite, vous le prenez par la main et vous l’emmenez voir chacun de vos paragraphes. Pour ça, il faut que la structure de votre article soit parfaitement articulée. Et surtout, le plus dur : il faut que vous gardiez son attention pendant toute la durée de l’exposé.

Jusqu’à la fin de l’article, quand il est presque prêt. Et là c’est le coup final : il suffit d’une remarque ou d’une question bien placée pour qu’il se retrouve à la caisse, carte bleue en main.

Mais comment en arriver là, avec un simple article de blog ?

Comment rédiger pour convertir ?

De base, les articles de blog ne sont pas faits pour convertir. C’est plutôt le rôle des fiches produits.

Mais avec ces 6 petites astuces, votre contenu ne reste pas simplement informationnel. Il adopte une visée commerciale fine et subtile. Exactement ce dont vous avez besoin pour vendre sans en avoir l’air. Allez, on se lance !

1 – Miser sur le titre

Dans un article de blog, tout, absolument tout, commence avec le titre. Le titre, c’est l’élément qui vous donne envie de cliquer sur un lien. Et c’est aussi celui qui vous donne envie de lire un article.

Votre titre doit donc être pensé et réfléchi pour attirer l’attention des lecteurs. Pour ce faire, je vous conseille plusieurs choses :

  • Choisir la simplicité
  • Jouer sur l’émotion
  • Utiliser des chiffres

Votre titre ne doit pas faire plus de 60 caractères, sinon vous perdez le côté percutant.

Sous forme exclamative ou interrogative, il attise plus facilement la curiosité des internautes qui passent par là.

→ Ajoutez des chiffres pour apporter un côté concret :

  • 4 astuces pour faire du lait végétal
  • Faire un lait végétal 100% gourmand
  • Découvrez 7 laits végétaux faciles à digérer

→ Et enfin, jouez sur les sentiments :

Pour ce faire, vous devez connaître parfaitement la personne à laquelle vous vous adressez. L’objectif de votre titre est de lui faire comprendre que vous connaissez sa problématique, et que votre article permet de la résoudre.

La petite astuce qui va bien :

Le titre doit être pensé pour les internautes, mais il doit aussi respecter les préférences des algorithmes. Veillez donc à l’optimiser selon les règles du SEO. Pour quelle raison ? Eh bien, parce qu’un titre optimisé est un titre visible.

Et à quoi bon travailler votre titre, si votre article tombe à la 34ème page de résultats de recherche ?

2 – Enchaîner sur une introduction captivante

Maintenant que votre titre a poussé l’internaute à aller plus loin dans sa lecture, c’est à l’introduction de prendre le relai ! Comme dans les dissertations à l’université, l’introduction est une baguette magique.

L’introduction parfaite crée une problématique et promet de la résoudre. Le tout en quelques lignes et avec une intonation sympathique, merci bien.

Pour atteindre le Nirvana de l’introduction, vous pouvez suivre une méthode rédactionnelle : la méthode AIDA. Elle se découpe en 4 phases :

  • Attention : vous attirez l’attention de votre lecteur.

Exemple : “Tu n’en as pas marre, dès qu’il pleut, de rentrer chez toi avec les chaussettes trempées ? Et d’entendre le désagréable “pouitch-pouitch” que font tes pieds dans tes chaussures mouillées ?

  • Intérêt : vous laissez entendre au lecteur que le produit est fait pour lui.

Exemple : “Et si on te disait qu’avec l’imperméabilisant Trempe-Moi Une Fois, tes chaussures allaient rester sèches sous toutes les intempéries ?

  • Désir : vous dévoilez les caractéristiques principales du produit, celles qui intéressent le lecteur.

Exemple : “Composé d’actifs naturels, cet imperméabilisant possède une efficacité durable, pour se sentir bien dans ses baskets sur le long terme”.

  • Action : vous l’invitez à poursuivre.

Exemple : “Découvre tous les avantages d’un imperméabilisant efficace !

Et voilà le travail ! Normalement, si votre internaute est intéressé par le produit que vous vantez, il poursuit sa lecture.

3 – Ne jamais négliger le contenu

C’est alors qu’intervient la 3ème astuce : priorité au contenu ! Il y a de nombreuses années, avoir un site visible impliquait d’avoir un site optimisé à fond.

Aujourd’hui, ce qui compte aux yeux de Google et des moteurs de recherche, c’est l’expérience utilisateur. Misez sur un contenu étoffé et de qualité pour retenir l’attention des lecteurs.

Si dans votre titre, vous promettez “La meilleure manière pour imperméabiliser vos chaussures”, vous devez la donner. Et si possible, dès les premières lignes de votre article.

Parce que les internautes lisent entre 20 et 28% du contenu. Le reste est vu en diagonale, et n’est pas forcément enregistré. Si vous donnez l’information clé dès le début de l’article, le lecteur va poursuivre sa lecture pour voir si vous allez plus loin.


Et c’est là que votre contenu de qualité intervient ! Vous vantez les mérites d’un imperméabilisant, oui. Mais vous évoquez aussi les astuces de grand-mère pour ceux qui n’ont pas d’imperméabilisant pour chaussures, ou la fréquence d’imperméabilisation… En bref, tout ce qui concerne votre produit, vous le traitez.

4 – Privilégier la dimension visuelle des articles

C’est un fait : un bon contenu n’attire pas toujours. Il faut qu’il soit accompagné d’une dimension visuelle agréable. Appliquez-vous à présenter un article propre, aéré, avec des paragraphes, des titres, des sauts de ligne et des mots en gras.

En un coup d’œil, vos lecteurs décident de rester sur votre site, ou d’aller voir votre concurrent. Vous n’avez qu’une chance de faire une bonne première impression : ne la gâchez pas !

La petite astuce qui va bien :

Ne lésinez pas sur les images et les illustrations. Mais veillez à ce qu’elles ne soient pas trop lourdes, au risque de ralentir la vitesse de chargement de votre site.

5 – Le mot de la réussite : storytelling

Une autre méthode relative au contenu : pour vendre, racontez votre histoire. Il ne s’agit plus de faire une description exhaustive du produit et de tous ses avantages.

Vous devez le contextualiser, faire comprendre au lecteur qu’il en a besoin. Parce que vous aussi, vous en avez eu besoin.

Vous avez été à sa place, vous le comprenez. Et ce produit-là a résolu toutes vos problématiques. Il n’y a donc pas de raison qu’il ne résolve pas les siennes !

6 – Inciter les lecteurs à passer à l’action

Et une fois que votre lecteur est renseigné sur l’utilité du produit et sur son importance capitale pour son bien-être, il n’y a plus qu’à appliquer la subtilité finale. C’est ce qu’on appelle un call-to-action, ou une incitation à l’action.

Sous forme de phrase interrogative ou exclamative, le CTA est souvent placé en fin de paragraphe. Il fait dire au lecteur “Mais oui, il a raison, pourquoi attendre ? J’achète !

C’est par exemple :

  • Pourquoi attendre plus longtemps avec les pieds mouillés ?
  • Gardez vos pieds au sec !
  • Retrouvez le goût de la pluie en mettant vos pieds à l’abri.

Écrire pour convertir : l’efficacité en 6 astuces !

Écrire des articles pour convertir, ce n’est pas toujours simple. C’est une véritable gymnastique mentale, un parcours du combattant à travers lequel il faut mener les lecteurs pour qu’ils deviennent clients.

Mais en appliquant ces 6 méthodes pragmatiques, vous doublez vos chances de réussir. Convertir n’a jamais été aussi simple.

Solutions
Découvrez toutes mes solutions

Retrouvez toutes les solutions pour gagner en visibilité sur Internet :

  • Rédaction de contenus SEO
  • Netlinking
  • Stratégie de contenus pour blog
  • Copywriting

Formations

Formez vos équipes à la rédaction

Découvrez les formations pour former vos équipes à la rédaction web :

  • Rédaction pour tous les types de supports
  • Optimisation SEO des contenus
  • Intégration dans les CMS
  • Copywriting