Balise H1.

Je respecte les critères SEO pour rédiger une balise H1 au top.

On la confond souvent avec la balise TITLE et pourtant, la balise H1 a une fonction bien différente. Si la première est purement là pour multiplier le taux de clics et optimiser le positionnement dans les résultats de recherche, la deuxième a une utilité plus éditoriale. Cependant, elle n'en reste pas moins importante pour le référencement naturel. Alors, pourquoi le titre h1 est-il essentiel dans la création de contenu SEO ? Gros plan sur une balise HTML qui a tout d'une grande !

Qui suis-je ?

Je suis Alexandre Montenon, spécialiste en stratégie de contenu depuis 2010. Expérimenté dans la rédaction web SEO et le référencement naturel, je vous dévoile ici mes techniques pour booster votre site internet.

Me retrouver

sur les réseaux sociaux

Il y a plein de licornes en plus.

Me contacter

par formulaire

Ça ne peut pas faire de mal.

Définition de la balise h1

D'un point de vue optimisation SEO, la mise en page idéale d'un contenu web se décompose de la manière suivante :

 

1. Un titre éditorial
2. Un chapô (ou introduction)
3. Des sous-titre
4. Des paragraphes
5. Une conclusion
6. Une illustration

 

C'est le titre éditorial, encadré par des balises h1, qui indique au googlebot (robot de moteur de recherche) la hiérarchie de la page (la balise h1 étant le titre principal, et les balises h2 à h6 les sous-titres du contenu rédactionnel).

 

Le h1 est donc essentiel, voire indispensable, pour améliorer le référencement naturel et répondre aux critères de pertinence de l'algorithme de Google.

Pourquoi c'est important pour le SEO ?

En utilisant la balise h1 pour structurer le contenu, j'interviens sur deux points incontournables qui vont nettement améliorer le positionnement dans les pages des résultats des moteurs de recherche.

01

L'expérience utilisateur

Toute personne un minimum informée des consignes SEO instaurées par Google ne peut ignorer que l'expérience utilisateur est au cœur de toutes les attentions quand un crawler visite un site internet.

 

En proposant un contenu hiérarchisé, avec un balisage sémantique des sous-titres (balises h1, h2, h3, h4, h5 et h6) et des paragraphes (balise p et autres balises supplémentaires), je facilite et optimise la lecture par l'internaute. Ce qui plait forcément à Google !

02

Le référencement naturel

Tous les mots que je place entre les balises <h1> et </h1> (qui figurent dans le code source du header) auront un poids fort pour Google, puisqu'ils définissent le sujet de la page. C'est pourquoi je rédige toujours un titre h1 qui propose un contenu descriptif de la page, sans faire une énumération de mots clés.

 

C'est d'ailleurs l'une des zones chaudes du SEO, après la balise TITLE. Ce qui fait que Google va parfois afficher votre titre h1 dans ses SERP (résultats de moteurs de recherche) s'il estime que votre balise TITLE n'est pas assez pertinente.

Comment j'optimise votre balise h1 ?

Une balise h1 doit répondre à de nombreux critères, si bien que créer un titre éditorial pour une page web devient parfois un véritable parcours du combattant.

 

Combien de caractères ? La balise h1 doit-elle être identique à la balise TITLE ? (Personnellement, je différencie toujours la balise h1 de la balise titre).

 

Voilà les règles de rédaction que je m'impose pour un titre de page pertinent !

01

Un titre h1 unique pour chaque page

Beaucoup de référenceurs s'accordent sur ce point : toute balise h1 doit être unique. Pas de contenu dupliqué d'une balise à l'autre. Et surtout, ne pas écrire une liste de mots clés !

02

Une seule balise h1 par page

Avez-vous déjà vu plusieurs titres sur la couverture d'un livre ? Non. Sur le web, c'est exactement pareil : un seul titre h1 pour une page, pour pouvoir identifier facilement le sujet de la page.

03

Le nombre de caractères

Quelle est la longueur idéale d'une balise h1 ? Je respecte ici les consignes de Google : des titres éditoriaux compris entre 5 et 8 mots, soit environ 70 caractères.

04

Le mot clé principal

Même si elles doivent être différentes, vos balises TITLE et H1 doivent contenir votre mot clé principal. Par exemple, ma page d'accueil propose deux titres différentes, avec le mot clé "rédacteur web".

Le titre de niveau h2, h3, h4, h5 et h6

Après le h1, il existe d'autres niveaux de titre, qui permettent la structuration des sous-titres et le contenu du paragraphe.

 

Pour cela, je vais utiliser des balises sémantiques comprises entre h2 et h6 (même si je ne dépasse jamais h4). Tout comme la balise h1, ces balises html doivent répondre à des consignes SEO. À savoir :

01

Ne pas sauter les niveaux hn

Je ne commence pas la mise en forme de mon texte avec un h3 en-dessous de mon h1, mais toujours par un h2.

 

La hiérarchisation doit être dans l'ordre des balises de mise en forme. C'est la règle : on ne passe pas de h1 à h3, sans h2 entre les deux niveaux de titre. Tout comme on ne passe pas de h2 à h4, sans h3 entre les deux.

02

Décrire le contenu du paragraphe

Les balises de sous-titres sont là pour améliorer la compréhension du contenu par les internautes. Elles doivent donc être claires, concises et courtes, sans proposer une énumération de mots clés.

 

À ne pas faire également : commencer chaque sous-titre par le mot clé principal (c'est du keywords stuffing).

03

Éviter les balises isolées

Si je place des sous-titres h3 dans un paragraphes dominé par un h2, le nombre de h3 doit toujours être égal à 2 au minimum.

 

Je rédige donc toujours plus d'un sous-titre h3 en-dessous d'un h2. De même, il faut toujours du contenu rédactionnel entre deux balises hn !

Le h1 n'est rien sans un bon contenu SEO

Évidemment, la pertinence du contenu rédactionnel des pages web joue un rôle important dans la prise en compte de votre balise HTML.

 

N'espérez pas un bon référencement SEO si votre texte n'est pas à la hauteur des exigences du moteur de recherche, tant au niveau de la richesse des informations, des mots clés et du champ sémantique et lexical.

 

En tant que rédacteur SEO depuis 2011, je me suis formé aux techniques de rédaction web et de référencement naturel. Force de propositions et jamais avare en conseils, je suis un prestataire sur qui vous pouvez compter pour votre webmarketing !

Besoin d'un contenu SEO ?

Définissons dès maintenant les objectifs de votre référencement.

Et dépassez tous vos concurrents haut la main !

Mes autres compétences en contenu SEO

Si la balise h1 apporte sa pierre à l'édifice de votre référencement naturel, d'autres critères de contenu SEO ne sont pas à négliger. Certains ont toutefois moins de poids que d'autres, mais c'est avant tout un ensemble de règles à respecter, toutes interdépendantes. Alors, quels sont les critères à ne pas négliger quand je rédige un contenu pour le web ?

01

Nombre de mots

Si les consultants SEO conseillaient de rédiger 300 mots il y a quelques années, c'est désormais juste un volume de mots sous lequel il ne faut pas descendre.

 

Les règles ont bien changé, et un contenu avec un volume de 300 mots a très peu de chances de bien se positionner sur Google (sauf si c'est un domaine de niche, avec une concurrence très faible) !

02

Balise TITLE

Je ne saurais trop le répéter : s'il y a une balise SEO à soigner, c'est bien la balise TITLE. Elle influe sur l'indexation, le taux de clic, le taux de rebond et bien d'autres encore.

 

Alors, quelle est la longueur optimale ? Comment bien rédiger la balise méta title ? Je vous dévoile la technique que j'utilise pour chacun de mes clients !

03

Méta description

Même si son impact reste très faible pour le référencement naturel, elle permet de décrire le contenu de votre page web. Attention à ne pas dépasser la longueur de 512 pixels, pour éviter de le voir tronqué dans les résultats de recherche.

 

Alors, comment optimiser la balise meta description ? Combien de caractères exactement ? Quel est son impact pour votre site internet ?

04

Balise ALT

Même si les robots de moteurs de recherche font déjà preuve d'une belle faculté à comprendre le sens des mots et le contenu d'une page HTML, ils ne savent pas encore visualiser une image.

 

C'est pourquoi il existe les balises ALT, idéales pour décrire votre illustration avec des mots. Mais outre son contenu descriptif, quelle est son autre utilité pour le référencement naturel ?

05

Optimiser les images

Dans toute stratégie SEO qui se respecte, la vitesse de chargement de votre site internet fait partie des optimisations à prévoir pour optimiser le référencement d'un site.

 

Et pour réduire le temps de chargement, il faut optimiser ses images pour le web. Alors, comment je fais pour une bonne optimisation des images ? Je vous explique tout en détail !

06

Réécriture URL

Une URL doit être simple et facile à comprendre. Mais c'est également une place de choix pour insérer votre mot clé principal.

 

On évite donc les expressions à rallonge, et on opte pour un mot clef qui définit le contenu de votre page web, généralement similaire à celui utilisé pour votre balise TITLE et titre h1. Alors, comment réécrire efficacement une URL ?

07

Lisibilité du texte

Même si la portée en termes de référencement naturel est faible, la lisibilité du texte apporte beaucoup à l'expérience utilisateur. Et si l'utilisateur est comblé, les robots le seront également.

 

Ce qui permettra notamment au contenu rédigé de gagner des places dans le classement des SERP Google. Je vous dévoile comment écrire pour le web et les lecteurs !

Balise h1