rcweb
Le blog pour
devenir rédacteur web

Référencement naturel

Rédaction SEO

Stratégie de contenu
Je te dévoile

les 7 techniques de rédaction pour
devenir rédacteur web

Formation rédaction web

On te dit souvent qu’une bonne formation de rédacteur web s’articule essentiellement autour du contenu SEO et du référencement naturel ?

C’est en partie vrai, car un rédacteur web doit savoir rendre son contenu visible sur Google. Et c’est impossible sans connaitre la rédaction SEO.

Mais tu dois aussi apprendre à rédiger du contenu qui convertit. Comprends : du contenu qui vend.

C’est ce que vont souvent te demander tes clients, notamment pour la rédaction des fiches produits.

Tu vas voir, il y a plusieurs techniques de rédaction. Soit journalistiques, pour les articles de blogs et actualités, soit de copywriting, pour séduire les lecteurs et vendre un service ou produit.

T’es chaud pour découvrir tout ça ?

À la fin de ta lecture, tu connaitras les 7 techniques de rédaction à apprendre pour devenir rédacteur web !

Deviens rédacteur web !

Télécharge le programme de ma formation pour devenir rédacteur web.
Je suis Alexandre Montenon.

Je suis Alexandre Montenon.

Spécialiste en stratégie de contenu et formateur en rédaction web à l'ISCOM Lyon 7.

Découvre ma checklist des choses à savoir
pour devenir rédacteur web.
Tout mes conseils et astuces dans un guide gratuit !

Ce que tu dois absolument connaitre.

Les différentes techniques de rédaction

Maillage interne, netlinking, CMS, liens internes, mot clé principal, longue traîne, information communication digitale… La rédaction web regorge de concepts informatiques et de règles d’optimisation SEO !

Mais devenir un bon rédacteur web (ou rédactrice web) n’implique pas que des connaissances techniques : il s’agit aussi de se faire comprendre. Ceci dit, tenter de faire ça sans avoir étudié les différentes règles de rédaction c’est un petit peu compliqué !

C’est pourquoi j’ai décidé de faire un article qui regroupe les méthodes de rédaction les plus importantes, pour être sûr que ton contenu web soit irréprochable !

On va découvrir ensemble le principe de la pyramide inversée, la règle des 5W, le chunking, la méthode AIDA, le concept de la granularité de l’information, l’importance de la maîtrise du français, et l’écriture persuasive.

Alors, j’espère que tu es motivé !

01

La pyramide inversée

Première technique à prendre en compte lorsque tu rédiges pour le web : la pyramide inversée, ou la technique de l’entonnoir inversé ! Elle est en règle générale aussi utilisée pour la presse écrite, car elle permet d’attirer et de retenir l’attention du lecteur.

L’idée n’est pas très compliquée : il s’agit de partir de l’information la plus générale, pour arriver jusqu’à la plus détaillée. Tu obtiens ainsi un contenu écrit hiérarchisé en fonction de son importance. 

Pourquoi c’est bien ?

La technique de la pyramide inversée est presque inévitable quand tu rédiges pour le web, parce qu’elle permet de pallier deux problèmes issus de la rédaction web.

En effet, elle permet d’atténuer le phénomène du “lecteur-zappeur” : ou l’internaute qui consacre moins d’une minute à la lecture d’un article de blog.

En outre, la vitesse de lecture sur ordinateur est réduite de 25% par rapport à la lecture papier. Le fait de rédiger un article selon la méthode de la pyramide inversée permet donc de capter les informations importantes immédiatement.

Pour compléter l’effet captivant de la pyramide inversée, tu peux également placer les informations essentielles en début de phrase, rédiger des textes courts sous la forme active. En écrivant comme ça, tu susciteras l’intérêt de ton lectorat et tu le retiendras jusqu’à la fin de ton article. Pratique !

02

La règle des 5W

Procédé très utile pour être sûr de couvrir tout un sujet, la règle des 5W te permet également de ne pas te perdre dans ta rédaction.

Il s’agit d’une succession de questions auxquelles tu dois répondre pour t’assurer de rédiger un contenu de qualité, complet et innovant. En utilisant cette règle, tu respectes et remplis les exigences des moteurs de recherches.

En effet, l’objectif ultime des crawlers Google est d’améliorer l’expérience utilisateur. Et pour ce faire, ils s’assurent que ton site web ne soit pas un fake, et qu’il apporte aux internautes ce qu’ils recherchent.

Pour te décrire un peu le contenu professionnel de la technique des 5W (ou QQOQCCP, pour les non-bilingues), il faut que tu répondes aux questions suivantes :

 

  • Qui : quels acteurs sont impliqués ?
  • Quoi : de quoi parle-t-on ?
  • Où : en quels lieux ?
  • Quand : sur quelle période ?
  • Comment : selon quels moyens, quels procédés ?
  • Combien : en quelles quantités ?
  • Pourquoi : quel est le moteur, l’élément déclencheur ?
  • Pour quoi faire (optionnel) : dans quel objectif ?

Pourquoi c’est bien ?

Lorsque tu rédiges un article et que tu n’as pas de limite quant au contenu SEO, applique-toi à répondre à chacune de ces questions.

Déjà, ça te permet de suivre une certaine ligne éditoriale et de ne pas t’égarer.

Ensuite, une fois que tu as répondu à chacune de ces questions, tu peux être sûr d’avoir couvert l’entièreté du sujet. Parfait pour devenir une référence en la matière !

Mais attention ! Peu importe le contexte et le nombre de mots, il faut que chacun de ces éléments (pas forcément dans cet ordre-là) s’enchaîne d’une manière spontanée et naturelle. Autrement dit, il ne faut pas que ton lecteur puisse se rendre compte du raisonnement que tu suis.

03

Le chunking

Technique de rédaction dérivée de la psychologie, le chunking est une hiérarchisation particulière. Son objectif est la mémorisation rapide et facile.

En effet, comme évoqué plus haut, aujourd’hui les internautes lisent les articles en diagonale. Les rédacteurs web SEO freelances doivent donc apprendre à structurer le contenu des textes en paragraphes pertinents, afin que leurs lecteurs les comprennent et le retiennent.

 Tout simplement, le chunking est une manière de découper ton texte en plusieurs entités uniques pour faciliter la compréhension.

Pour te donner un exemple, plutôt que d’écrire un article de 500 mots sans sauts de lignes et alinéas, il est préférable de le découper en plusieurs subdivisions d’une centaine de mots. Ton lecteur retiendra alors beaucoup plus facilement les informations, grâce à la structure de ton article.

Ceci dit, attention au piège ! Ne fais pas de paragraphes pour faire des paragraphes, ça ne sert à rien. Tes subdivisions doivent toujours avoir un sens, être cohérentes entre elles. Ne regroupe des informations que si elles ont un point commun.

04

La méthode AIDA

Aussi douce à l’oreille qu’une chanson, la méthode AIDA te permet de faire naître l’intérêt de tes lecteurs, et de le conserver. Il s’agit d’un acronyme, qui te dicte la marche à suivre pour la rédaction de tes fiches produits, et de tous tes contenus optimisés à objectif commercial :

 

  • Attention : commence ton article par une phrase d’accroche qui attire l’attention de tes internautes. Les statistiques, phrases interrogatives ou exclamatives ont tendance à avoir plus d’effet !
  • Intérêt : après avoir accroché l’œil de ton lecteur, il s’agit de le conserver. Suscite son intérêt en entrant immédiatement dans le vif du sujet.
  • Désir : maintenant, il faut que tu lui donnes envie d’aller jusqu’au bout de la page : crée une petite touche de suspense, ou vante les mérites de l’objet que tu vends.
  • Action : la dernière phrase est d’une importance majeure. Il faut convaincre l’internaute d’acheter, par une phrase : souvent une injonction exclamative (pas trop violente quand même). À toi de passer à l’acte ! (là c’en était une, par exemple)

Pourquoi c’est bien ?

Souvent lorsque tu utilises la méthode AIDA, l’objectif de ton texte est la vente. Et tu verras qu’en l’utilisant, tu réduiras de manière conséquente ton taux de rebond, tout en augmentant ton nombre de ventes !

En effet, l’avantage non négligeable de cette méthode est qu’elle va droit au but, tout en donnant l’impression que tu prends ton temps.

05

La granularité de l’information

La granularité de l’information concerne la hiérarchie pure et dure de ton texte ou de ton site web. Si jusqu’à présent on a évoqué la structure rédactionnelle. Ici, il s’agit d’une classification plus technique.

Là encore, il faut partir du plus général pour arriver au plus précis. Mais pas uniquement au niveau de tes paragraphes : au niveau de l’organisation générale de ton site web également ! Pour te donner un exemple, il faut que la première page web de ton site contienne des informations générales sur le thème que tu traites, et des liens vers d’autres pages web plus basses.

Et plus tu descends profondément, plus les articles traitent de sujets spécifiques de manière pointue.

Ainsi, un utilisateur qui est simplement intrigué par la surface d’un sujet restera sur les premières pages. Alors qu’un internaute qui s’intéresse vraiment à la thématique dans toute sa complexité ira visiter les pages de niveau inférieur. Comme ça, tu contentes tout le monde !

06

La maîtrise de la langue française

Sujet qui fâche, j’en suis désolé. Si tu veux que ton contenu rédigé soit lu et compris, il faut que tu t’interroges sur la clarté de tes propos. La première étape est donc de faire une mise au point sur ton niveau en français.

Peu importe le sujet sur lequel tu dois écrire, il faut une certaine maîtrise de la langue. Si tu as quelques lacunes, ne t’inquiète pas : il existe de nombreux sites pour t’aider à t’améliorer. Le plus complet et pratique reste le Projet Voltaire : il adapte les “leçons” à tes besoins et à tes lacunes, et propose un suivi de qualité. Tu peux également t’armer d’un Bescherelle et d’un dictionnaire, et te former à la dure… Mais ça demande un peu plus de temps et de patience !

Fais-toi aider !

Si tu doutes encore de toi malgré tous tes efforts, il existe de nombreux sites gratuits (Scribens, Bonpatron…) sur lesquels tu peux rentrer ton texte. Ils t’indiquent alors les fautes d’orthographe et de grammaire, puis à toi de les corriger !

Ceci dit, je te conseille quand même de repasser derrière : on est jamais trop prudent.

Dans tous les cas, le mieux tu écris le plus tu seras lu : écrire c’est bien, être compris c’est mieux.

07

L’écriture persuasive

Passons, pour finir, à un niveau purement littéraire des règles d’écriture. La rédaction de contenu unique persuasif est une technique de content marketing (ou marketing de contenu, webmarketing, stratégie éditoriale).

Il s’agit de savoir s’adresser à ses lecteurs d’une manière particulière, pour qu’ils soient plus enclins à accepter ce que tu proposes.

Aussi appelée rhétorique, elle est utilisée aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. L’idée est de jouer sur le côté émotionnel de la rédaction et l’empathie de tes lecteurs. Non, ce n’est pas de la manipulation mais bien une technique de rédaction très utilisée !

Mes petits conseils

Chacun peut développer son type de rédaction et sa manière de rédiger des articles, mais il existe des conseils génériques pour écrire pour le web de manière persuasive.

Par exemple, préférer la voie active à la voie passive encourage les lecteurs à passer à l’action.

Ne pas utiliser de phrases négatives ni de phrases trop générales et banales, varier ton vocabulaire…

En fait, il faut que tu humanises ton style rédactionnel au maximum. Ainsi, il sera bien plus parlant, et tes lecteurs te liront plus facilement. Pour t’informer sur la rhétorique et l’écriture persuasive, tu peux prendre des cours ou acheter l’un des nombreux livres qui traitent ce sujet.

Envoie-moi un mail ou donne-moi un coup de fil !

Tu as la flemme de tout lire ?

Je te fais un petit résumé !

Pour les plus flemmards d’entre vous, voici un résumé détaillé, mais pas trop !

En tant que web rédacteur, tu dois allier l’intérêt des moteurs de recherche et celui des internautes pour améliorer la rédaction d’articles pour le web. Les techniques de rédaction te permettent d’écrire d’une manière plus humaine et convaincante, qui sera plus appréciée par tes lecteurs.

Tu peux te baser sur la technique de la pyramide inversée, du chunking ou de la granularité de l’information pour structurer tes textes.

En ce qui concerne la rédaction de contenu orienté, les méthodes AIDA et QQOQCCP te permettent de couvrir l’ensemble du sujet que tu traites.

Et si tu veux t’assurer d’être bien compris par ton lectorat, une bonne maîtrise de la langue française ainsi que quelques notions en matière d’écriture persuasive ne font pas de mal !

En utilisant ces différents procédés et méthodes, tu murmureras à l’oreille de tes lecteurs.

Fais-toi confiance !

Pour apprendre comment se former en tant que rédacteur auto entrepreneur, tu peux aussi lire :

Le référencement naturel

La stratégie de contenu

La rédaction SEO
Agence de rédaction web
4 Quai Jean Moulin
69001 LYON
06 59 54 68 89

Votre contact :

Alexandre MONTENON

Les rédactrices :

Anaïs SOLER

Lauriane IZORCHE

Agathe THOMAS